Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ActuMédias Outre-Mer

ActuMédias Outre-Mer traite de l'actualité ultramarine des télécoms, des médias audiovisuels et du numérique.

Il y a de la friture sur la ligne, entre le Conseil régional de Guyane et l'entreprise Guyane Numérique

Publié le 24 Octobre 2009 par GdX in Internet

Les travaux pour l'installation du haut-débit et du téléphone mobile dans les sites isolés, et pour que le portable passe partout sur le littoral sont en retard. La Région menace de résilier la convention la liant à Guyane Numérique.
Il y a de la friture sur la ligne, entre le Conseil régional et les entreprises Mediaserv et Sogetrel, actionnaire de Guyane Numérique. Le calendrier pour amener l'internet haut débit et la téléphonie mobile dans les sites isolés, pour que le téléphone portable passe sur tout le littoral et pour développer la fibre optique de Kourou à Matoury a pris du retard.
Une douzaine de sites isolés ne sont pas reliés
« Ils sont en train de nous ridiculiser face à la population, dénonce le président de Région Antoine Karam. Nous n'acceptons plus leurs arguments. Trop c'est trop. » Les chantiers devaient être terminés en début d'année. Une douzaine de sites isolés ne sont pas reliés. Les zones où le téléphone ne passe pas sur les nationales sont encore vastes.
Hier, Antoine Karam a donné « jusqu'au 31 décembre » à Guyane Numérique pour tout terminer. Sinon, le chantier sera confié à un autre constructeur. « Aux frais et risques de Guyane Numérique » , précise un agent de la Région. Voire la Région dénoncera la convention passée avec les actionnaires de Guyane Numérique. Cela ouvrirait la porte à un règlement devant les tribunaux. Le document qui a mis le feu aux poudres est le rapport annuel 2007-2008 de Guyane Numérique. La Région dénonce « des comptes de la société pas encore certifiés » , « des commentaires opaques » , l'absence de certains documents. « Le compte rendu ne fournit aucune visibilité sur le calendrier de mise en oeuvre du réseau. » Ceux qui attendent le haut-débit ou le téléphone portable chez eux apprécieront. D'ici la fin de l'année, la Région exige que les stations satellites fonctionnent à Taluhen, Maripa-Soula, Ante- cume Pata, Élahé, Cayodé, Pidima et Kaw. Il manquera encore Ouanary, Apatou, Camopi, Saül et Saint-Élie. C'est seulement quand cela sera fait que les opérateurs de téléphonie et de haut-débit pourront vendre leurs produits.

Source : France-Guyane 
Commenter cet article