Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ActuMédias Outre-Mer

ActuMédias Outre-Mer traite de l'actualité ultramarine des télécoms, des médias audiovisuels et du numérique.

Les Outre-Mer au cœur de l’ambition du « Numérique pour tous »

Publié le 10 Septembre 2014 par GdX in Internet

La ministre des Outre-Mer, George PAU-LANGEVIN, a fait part de sa grande satisfaction après la présentation par la secrétaire d’État chargée du numérique, Axelle LEMAIRE, au conseil des ministres du 3 septembre, de la stratégie du gouvernement vers une « République numérique ». « J’ai personnellement veillé, avec ma collègue, à ce que les Outre-Mer soient au cœur de cette stratégie d’avenir pour nos territoires », a souligné la ministre.

C’était l’un des engagements de campagne du président de la République, réitéré lors de son déplacement à Clichy-sous-Bois à l’occasion de la rentrée scolaire le 2 septembre :« assurer avec les collectivités locales et l’industrie la couverture intégrale de la France en très haut débit d’ici à dix ans ». Cet ambitieux programme d’actions cible 4 axes : la jeunesse et la formation ; l’inclusion sociale et territoriale ; l’économie numérique ; et le rôle de l’État comme garant des libertés et des valeurs de la République à l’ère numérique.

Ainsi, tous les acteurs (État, collectivités locales, réseaux citoyens, entreprises) devront être mobilisés afin d’accompagner les projets locaux. Dans les territoires, plusieurs dimensions devront être traitées conjointement.

Haut-débit fixe : un accompagnement financier de l’État pour les grands projets structurants

Il s’agira d’abord de répondre à la demande des collectivités et des consommateurs d’une meilleure couverture par les réseaux fixes, à travers la mise en œuvre du Plan France Très Haut Débit, avec les départements et régions de métropole et d’Outre-Mer. Ce plan France Très Haut Débit consiste, par l’adoption de la fibre, à délivrer des débits largement supérieurs à ce que permet l’ADSL aujourd’hui. En dehors des zones dites « rentables », pour lesquelles l’initiative privée s’exprime spontanément, le plan repose sur l’action coordonnée des collectivités soutenues opérationnellement et financièrement par l’État pour couvrir le reste du territoire. La dynamique a été engagée et budgétée fin juillet. Ce sont, dès à présent, 68 départements qui ont élaboré des plans de déploiement, ce qui représente un investissement de plus de 7 milliards d’euros au cours des 5 prochaines années pour apporter la fibre à plus de quatre millions de foyers.

Les collectivités des DOM se sont fortement mobilisées pour répondre à cet appel à projets et plusieurs des projets qu’elles ont portés ont reçu l’accord de principe de l’État pour un financement. C’est le cas du projet présenté par La Réunion à hauteur de 37,08 millions d’euros, auxquels pourront s’ajouter 8,4 millions supplémentaires. Celui de la Martinique sera soutenu à hauteur de 26,38 millions d’euros auxquels pourront s’ajouter 3,58 millions d’euros. Celui de la Guadeloupe sera accompagné à hauteur de 19,42 millions d’euros. Et, celui de Mayotte sera accompagné à hauteur de 2,88 millions d’euros

Une étude pour réduire les coûts de connectivités des réseaux locaux

Le gouvernement a souhaité, dans le même temps, que la problématique de la connectivité des Outre-Mer, qui passe par le raccordement aux câbles très haut débit sous-marins, fasse l’objet d’une disposition spécifique du cahier des charges de l’appel à projets national « France Très Haut Débit ». C’est pourquoi une étude va être prochainement lancée afin de développer des solutions visant à réduire le coût de la connectivité et ainsi ouvrir la voie au financement de projets de connectivité ultra-marines portés par les collectivités répondant aux problématiques qui auront été mises en lumière par l’étude.

La 4G, bientôt dans les Outre-Mer

Ensuite, il s’agira d’améliorer la couverture du territoire en téléphonie mobile, notamment dans les zones rurales de métropole et des Outre-Mer, afin de rendre ce service (voix et données) accessible à l’ensemble de la population. Des objectifs quantitatifs et qualitatifs précis de suppression des zones blanches seront fixés. Enfin, le gouvernement souhaite s’engager pour une meilleure diffusion des usages vers les populations qui en sont éloignées.

Cet engagement volontariste du gouvernement en faveur du développement du numérique Outre-Mer aura l’occasion d’être illustré par la mise en œuvre, très prochainement, du processus conduisant au déploiement du très haut débit mobile (4G) dans les DOM. « S’il y a bien des territoires où les technologies numériques sont essentielles à leur développement, ce sont bien nos territoires car elles permettent de surmonter certains handicaps permanents tels que l’éloignement ou l’insularité », a rappelé George PAU-LANGEVIN, qui a salué l’engagement fort du président de la République, François HOLLANDE, qui a souhaité, mardi, qu’un grand plan numérique soit engagé pour la France, en ciblant tout particulièrement l’école. « Bien sûr que nous aurons besoin des collectivités locales pour accompagner ce processus. C’est déjà fait. Mais l’État y mettra aussi tous ses moyens pour former les enseignants, pour assurer partout l’arrivée du très haut débit et pour aussi que les éditeurs de livres puissent également mettre les contenus sous forme numérique de manière à ce que chacun puisse y accéder », a déclaré le chef de l’État. L’objectif est d’atteindre 9 000 écoles connectées au haut débit à la rentrée 2016.

Ministère des Outre-Mer

Commenter cet article