Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ActuMédias Outre-Mer

ActuMédias Outre-Mer traite de l'actualité ultramarine des télécoms, des médias audiovisuels et du numérique.

France Ô : Soirée spéciale FIFO

Publié le 22 Janvier 2019 par GdX in Au programme !, Service Public

Le 16e Festival international du film documentaire océanien (FIFO) se tiendra du 2 au 10 février à la Maison de la culture de Papeete, à Tahiti. 
À cette occasion, Elizabeth Tchoungui propose une programmation spéciale « Nuit du FIFO », avec les documentaires Making Good Men (Grand Prix FIFO-France Télévisions 2018), Trisha, profession Aborigène et le film UTU

Making Good Men à 20.55 (GMT+1)

France Ô : Soirée spéciale FIFO

Violence, réconciliation, rédemption et pardon.
Deux portraits d’hommes, deux témoignages d’une honnêteté étonnante.

Grand Prix FIFO-France Télévisions en 2018.

Une histoire incroyable entre un ancien All Black et un acteur hollywoodien. Norm et Manu racontent leurs enfances et révèlent leurs souffrances. Ils disent la violence de leur première rencontre dans leur collège. Et pourtant, ce n'est pas une histoire de reproches ou d'humiliation, mais de pardon, de réconciliation et de rédemption...

Ce documentaire raconte les retrouvailles des deux hommes, blessés par la vie. 
L'agresseur : Norm Hewitt, ancien joueur des All Black. La victime : Manu Bennett’s, acteur hollywoodien (il a joué notamment dans la série Spartacus) terrorisé par les poings du sportif. « Un jet, j’étais de l’autre côté de la pièce et bang, bang, bang, ces grands coups », décrit Manu. À présent, il parle de Norm comme d’un frère. « Si je devais ne retenir qu’un message, que quelques mots de ce documentaire, ça serait la réconciliation, la rédemption et le pardon. Trois clés sans quoi rien n’est possible, ce sont les seules choses qui permettent d’avancer, sinon on reste enfermés avec ses problèmes ».

Documentaire inédit – Auteur-réalisateur : Fiona Apanui-Kupenga – Production : Te Amakura Productions – Durée : 48 min – 2016

UTU à 21.45 (GMT+1)

France Ô : Soirée spéciale FIFO

Ce western épique produit en Nouvelle-Zélande raconte l'histoire d'une vengeance. Celle de Te Wheke, un soldat maori, capitaine dans l’armée britannique, qui découvre son village brûlé et massacré par l’oppresseur et se retourne contre eux en formant un gang de guerriers pour punir sans relâche tous ceux qui ont détruit l’âme de son pays par ces exactions.
Le réalisateur Geoff Murphy livre un puissant drame.

1870. La Nouvelle-Zélande est sous protectorat britannique. La Couronne organise une milice afin d'éteindre les velléités d'indépendance de la population locale. Te Wheke, un Maori, est éclaireur dans l'une de ces brigades. Lorsqu'il découvre que l'armée britannique a décimé son village, il déserte ses rangs et rallie à lui des rebelles des différents clans pour lutter contre l'oppresseur... 

Avec UTU, des années avant Jane Campion, Geoff Murphy fut, en 1983, le premier cinéaste néo-zélandais sélectionné au festival de Cannes (Hors compétition).

Long-métrage – Réalisateur : Geoff Murphy – Genre : Aventure, Drame, Guerre – Nationalité : néo-zélandais – Avec : Anzac Wallace, Merata Mita, Bruno Lawrence - Durée : 104 min – 1984

Trisha, profession Aborigène à 23.30 (GMT+1)

France Ô : Soirée spéciale FIFO

En Australie, l’histoire des Aborigènes est bien souvent omise dans les livres d’histoire. Et quand elle existe, ce n’est pas tant qu’elle soit fausse, mais elle ne présente que la vision unilatérale du colonisateur blanc. La réalisatrice aborigène Trisha Morton-Thomas donne dans ce film sa propre version acérée et pleine d’humour, et présente l’amorce d’une contre-histoire aborigène. 

La réalisatrice Trisha Morton-Thomas nous raconte sa version de l'histoire de l'Australie : Tout allait bien en Australie aborigène. Les gens prospéraient et vivaient au quotidien, élevant leur famille et maintenant leur communauté en bonne santé. Les coutumes et les lois élaborées au cours de quelques 80.000 années avaient jeté des bases solides pour des sociétés stables et une agriculture prospère. La vie était belle, les gens étaient heureux... Pourtant, l'enfer était sur le point de se déchaîner. En 1769, le capitaine James Cook navigue le long de la côte est de l'Australie et décide de dérober le continent en y plantant le drapeau britannique. James Cook, un héros pour la plupart des Australiens mais... un voleur pour les peuples autochtones. Bien entendu, ces derniers n’avaient aucune idée de ce que préparait Cook. Ils ont poursuivi leurs vies, ignorant que leurs 80.000 ans de parenté avec leurs terres allaient être mis à l'épreuve, au-delà de leurs pires cauchemars...

Film présenté en compétition au FIFO 2018

Documentaire inédit – Auteur-réalisateur : Trisha Morton-Thomas – Production : Brindle Films / Production Company – Durée : 52 min – 2017

Présentation du FIFO (GMT+1)

France Ô : Soirée spéciale FIFO

FIFO : Festival international du film documentaire océanien

Une aventure océanienne…

Le FIFO embarque ses festivaliers dans l’exploration du grand océan. Chaque projection est alors la promesse d’un voyage empreint d’émotions. Le rideau se lève comme on hisserait la grand-voile et entraîne le public à la découverte de l’immensité culturelle océanienne. Grâce aux documentaires océaniens, il navigue entre ces îles, tantôt porteuses de spécificités propres, tantôt liées par des destins communs. Faire parler l’Océanie et ses peuples pour les rendre visibles aux yeux du monde, voici la raison d’être de l’épopée FIFO. Le Festival offre aux Océaniens une scène pour faire vivre leurs cultures et une voix pour exprimer leurs préoccupations.
Au rayonnement culturel du documentaire océanien s’ajoute un enjeu économique peu connu du grand public. Le FIFO joue, en effet, un rôle primordial dans le développement du marché de l’audiovisuel océanien. Il est l’unique événement du Pacifique Sud à rassembler autant de professionnels : réalisateurs, producteurs, techniciens, mais également directeurs de chaîne et représentants de festivals étrangers. Le festival multiplie les opportunités autour de rencontres, d’ateliers et de débats sur l’audiovisuel qui permettent à la créativité de germer et aux projets de se concrétiser.

https://www.fifotahiti.com/

 

France Ô

Commenter cet article